test


LA VIDEO DU TRAIL HIVERNAL 2018

Petit retour sur l’édition 2018 du Roc du Diable, édition un peu particulière cette année car la date a été avancé par nos amis du club Arverne pour participer au RIF à la Réunion. Habituellement cette course se déroule au mois de novembre.

Au programme de ce week-end,  deux trails nocturne  (11km et 19km) le samedi soir à partir de 20H30 et un trail de 13km le dimanche matin avec la possibilité de participer au Défi du Diable en faisant le 19km et le 13km . 

Personnellement, j’ai choisi de faire le défi du diable pour essayer de faire un bon classement sur la régularité.

Si on fait un petit bilan des membres du club sur l’épreuve, il y avait :

- L’incontournable Steve Leconte (ou Stevos  pour les intimes) sur le 19K annoncé dans les favoris vu son palmarès tout comme Stephane Lestrade qui n’a pas pu se présenter au départ.

- Notre chouchoute et trésorière en apprentissage Caro Chouvy également sur la nuit du diable (19km)

- Aline Macheboeuf en garde alterné du petit Ambroise qui a souhaité faire son retour à la compétition sur  le 13km

- Sans oublier nos groupies et bénévoles sur les deux jours Laeti et Isabelle Plane

Voilà le décore est planté ! y’a plus cas ! 

Bon , un trail tracé par des raideurs ça ressemble à quoi ? j’ai ma petite idée ayant déjà participé à la fête en 2015 sur le 26km . A l’époque on nous embarquait en bus pour joindre le départ de la course et on ralliait Chatel Guyon sur un tracé à la mode « Arverne » , composé essentiellement de traces de sanglier , de grimpette et où on utilise plus les mains que les pieds pour s’agripper aux arbres, aux racines,aux cordes etc …

Nous voilà donc au départ, Steve habitué de l’épreuve avait pensé à mettre des gants de vélo pour se protéger les mains et avoir une meilleure accroche sur la terre, le bois et la pierre ;-)

Feu c’est parti ! Ca part très fort dans les rues de Chatel Guyon puis la première bosse fait le tri, on voit déjà un groupe de fous furieux se détacher. Départ un peu bizarre car on ne savait pas trop qui il fallait suivre ou pas vu que les parcours étaient communs. Du coup pas trop en forme je me suis vite trouvé une excuse  en me disant que ceux qui me doublaient été sur le 11km .

Sinon au niveau du parcours, chose promise chose due, de la technicité entre coupée de portions assez roulantes. La difficulté était de trouver les ressources pour relancer dans les portions roulantes entre deux embardés en mode sanglier sur des rochers encordés ou bien dans des tunnels. Là on se dit c’est pas mal cette édition en plein milieu de l’été indien car au mois de novembre c’est généralement plus humide…

Un passage sympa fut l’ascension du rocher (d’ou roc du diable) éclairé par un immense projecteur au dessus de  la vallée d’Enval le décor était vraiment sympa ,il en ressortira peut être de jolie photos ?

Me voilà finalement arrivé au bout de ces 19km en 2h02min sans bobo mais sans avoir l’impression d’avoir roulé à l’économie.  Je retrouve notre ami Steeve déjà chaudement habillé vainqueur de l’épreuve en 1h 45min, je le savais déjà mais confirmation qu’on ne joue pas dans la même cour surtout sachant qu’il avait participé à l’entrainement raid post AG à Pongibaud … bref il caille on va se coucher pour essayer de limiter la casse le lendemain.

Roc_du_Diable_1Pour Steve, la course est partie fort et du coup il a voulu être plus con que la moyenne du groupe de tête en mettant une mine dans la première descente ... sauf que ça en a excité certains, du coup il a serré les dents tout du long et a finalement gagné ! Pour Caro, la course a été un petit chemin de croix,  pour une fois elle en a bavé en montée, bref pas les jambes de folie ce soir là et quelques étoiles autour de la tête !!! Elle termine 7e F de cette nuit !

Dans le cadre du défi du Diable, me revoilà aligné sur le 13km le dimanche matin accompagné d’Aline qui a confié Ambroise à son papa champion d’hier soir.

Petit échauffement les jambes sont un peu raides mais ça pourrai être pire!  Musique de départ traditionnelle et c’est parti ! Pas de  surprise il faut sortir du trou de châtel-Guyon donc une belle côte d’entrée de jeu qui passe plutôt bien tellement bien que je me retrouve dans le groupe des dix premiers.

Bien content de se départ, je me dis " vas y au ressenti et profite de tes bonnes jambes du début de course on verra si ça tient!".  Encore un parcours assez technique avec des descentes sablonneuses ou il est difficile de maitriser sa vitesse. J’ai bien apprécié le petit single le long du ruisseau des Grosliers où on pouvait prendre un peu de vitesse tout en jouant au « yamakasi » en sautant pierre en pierre.  Les dernières bosses et relances furent difficiles avec la fatigue (normal) mais je pensais souffrir beaucoup plus. Je boucle ce parcours en 1h23min et je fini 18èmeavec la même vitesse que la veille 9km/h , bien content défi de la régularité relevée !

Pour dresser un bilan de ce défi du Diable, je très satisfait de cette épreuve,  les tracés exigeants m’ont permis de travailler la technique en descente et la puissance en monté. Ca m’a permis de réaliser un bon bloque d’entrainements pour ma participation au trail des hospitaliers les 28 octobre sur le 30km Larzac-Dourbie . Au final le classement est pas trop mal 7ème au général et 3ème de ma catégorie

Actu Christophe C