Club XTTR63 - 4 mars : Trail de Vulcain
test


LA VIDEO DU TRAIL HIVERNAL 2018

Ca aurait presque pu être un sujet de philo...La course choisie est-elle intimement liée à l'âge des participants ? Les jeunes étant restés sur le 22, Stéphane L. et Cécile J. se sont collés au marathon.

Sylvain et Mathieu H

Vulcain1Comme à notre habitude quand on va courir, je passe récupérer Mathieu vers 8h15 chez lui, mais cette fois-ci nous montons à Volvic afin de participer pour notre première fois au fameux Trail des Vulcains. Pour notre première participation nous avons choisi la version « Riom Limagne & Volcan », c’est-à-dire le 22Km D+870m et nous le ferons sous une température très printanière, comparée aux jours passés et sur un terrain un peu gras mais sans neige.

Sur le trajet, Mathieu, qui a fait la reco il y a 2 semaines, me brief et me dit que les 8 premiers Km « ça grimpe de Ouf », ok je prends note et je me mets en tête de ne pas partir comme un Calu. Nous arrivons au gymnase, on enfile nos tenus orange et noir, on fixe nos dossards et on part s’échauffer dans la fameuse montée du départ et il n’a pas menti, ça monte dès le début, longtemps et de plus en plus fort.

9h30 c’est le départ, j’observe autour de moi et beaucoup parte vite, mais j’essaie de me caler à mon rythme, de ne pas me laisser entrainer par l’euphorie. Au bout de 4/5 Kms Mathieu m’a déjà pas mal devancé, mais je le vois encore et arrivé au sommet, je ne le vois quasiment plus. J’essaie de courir un max de temps ds cette montée et je parviens à ne quasi pas marcher.

Des groupes commencent à se former et les écarts à se creuser. Le publique est présent à plusieurs points du parcours et c’est hyper motivant. Je me sens bien et je me sens dans ma course et sans douleurs, pas de fatigue et avec une grande envie de faire un chrono. Je cours, je discute avec 2 mecs qui me parlent de Bières et de Vins rouges, des ravitos du marathon du Bordelais et de Liège, les mecs ont soif !!!! Puis j’entends au loin une cloche, une corne et des cris qui me font accélérer, on arrive au ravito de mi-parcours. Manon, la copine de Mathieu est là, elle me félicite et m’encourage. Je choppe 2 bouts de pain d’épices mais je ne m’arrête pas. Pas mal de descentes longues et plus ou moins techniques me permette de bien avancer et de gagner des secondes.

Vulcain4Ensuite c’est à nouveau un petit coup de cul et là dans la montée je me rends compte que mes 2 fessiers me font mal, genre crampe on est au 16ème Km. On enchaine les terrains vallonnés, puis je me cale au niveau d’un coureur avec qui nous allons nous motivés à tour de rôle pour trottiner plutôt que de marcher. On arrive en haut d’une petite bute, un des organisateur me dit « Allé un peu moins de 2kms et plus de montées » !!!!! Parfait, je descends à un bon rythme et dans ma tête je me dis « 2h15 c’est jouable », je vois la ligne d’arrivée, je relance en essayant de sprinter un max jusqu’à la ligne que je passerais en 96ème position sur 614 inscrits dont 537 au départ et en 2h16min54s, au ravito je retrouve Mathieu qui réalise une de ces plus belles courses avec une 39ème place en 2h00min59s.

Voilà une belle course effectuée, avec un beau terrain, une belle orga. Pour ma part c’est mon meilleur résultat temps et classement de ma petite carrière de Traileur et j’en suis ravie, les entrainements du mercredi portent leurs fruits !!

Cécile J sur le marathon

Une météo incroyablement clémente au vu des jours précédents promettait une belle journée. Promesse tenue ! Des volcans, beaux comme jamais, un Lemptegy flamboyant, des oiseaux piaillant dans les arbres de ci de là, des bénévoles souriants...

Et toujours une organisation efficace et la même ferveur du public à notre passage, y compris de la famille H. au grand complet jouant l'assistance de luxe pour ses copains nivernais. Ah ben d'ailleurs, bravo à Marie H. qui jouait les Saint Bernard de sa bonne copine samedi après-midi sur bébé Vulcain.

Certes, la douceur et la pluie de la veille avaient transformé les chemins en bourbier... De quoi occuper les petits secouristes... Mais il fallait bien quelques péripéties pour que Vulcain tienne sa réputation ! Délaissant la contemplation, le Stéphane prend une magnifique 7ème place au scratch, assortie d'une 2ème place en M1H. Cécile arrive bien plus tard, mais décroche une surprenante 3ème place M1F, bien inattendue après une préparation quelque peu décontractée.

Stéphane L

Vulcain3C'est difficile de faire un trail quand on ne l a pas forcément préparé comme la course de l année...Mais quand on est inscrit...on y va...et on se dit que 47km...ça va le faire. Pour une fois le départ est plutôt  calme chez les gazelles de devant, 5 minutes de retard au ravito  du 20ème par rapport au temps de l an dernier...le vieux n est encore pourri.

Le petit mal de dos de la semaine se  fait sentir...du coup les 10 derniers km se font plutôt avec calme.Au final... pas de déambulateur aujourd'hui...Un parcours top avec de beaux passages freestyle avec glace et boue!