Après ma déconvenue à Madère, j'avais trop envie de repartir sur un Ultra, alors mon choix c'est porté sur l'UTPMA.

UTPMA_1On fait une rapide prépa à base de course, de vélo et de CO. Je pars à AURILLAC avec l'ambition d'un cadet avec mon ravitailleur, coach, psychologue,kiné, nutritionniste,supporters, maman, ami, Cyril C ( il à eu toutes ces casquettes je peux vous l'assurer).
On retrouve sur place notre championne Françoise et qui cette fois va partir avec 2 puces qui fonctionnent  et on mange nos dernières pâtes avant l'heure H.

Nous nous retrouvons dans cette fosse à 23h59, c'est toujours aussi excitant, une grosse émotion, un dernier coup d'oeil sur une étoile dans le ciel et pan le départ est donné.

Cela part cool je me dis tranquille jusqu'au Lioran mais je me prend au jeu, je le paierai peut être plus tard. Les kilomètres passent on voit pas grand chose dans le noir. Jusqu'au col du Perthus je me sens bien, mon ravitailleur est au top, il à l'air de se faire plaisir aussi. Avant d'attaquer la grosse et longue montée sur le toit du cantal, mon coach me donne quelques consignes mais au milieu plus de jus, la cheville me tiraille, je commence à avoir froid avec le levé du soleil et le vent qui souffle fort( 60/70km/h). Je me trouve toutes les excuses pour ne plus forcer, je subis complètement. En haut du sommet,c'est dis j'arrête en bas, je suis bon à rien, le trail c'est nul, pfff!!!

Françoise, quant à elle part tranquillement puis profite de la fraicheur de la nuit pour abattre du km et se faire plaisir dans la nuit (elle y voit claire elle!).

UTPMA_4En bas de la descente je vois mon coach, : j'arrête lui dis-je... quoi!!!! Mon psy me prend en charge et me remotive, j'arrive à la base vie ou mon kiné me déshabille, je suis en short, il me masse les pieds, me "nok", c'est bon ! Puis c'est au tour de mon nutritionniste qui me donne à manger et à boire, c'est bon aussi! Requinquer je reprends la route avec la montée du bec de l'aigle et le puy mary, partie que je connais bien , nous l'avions repéré au stage trail de club. Je suis sur mes temps de passage sur les deux tronçons suivants, le moral est au beau fixe, le trail c'est quand même cool, on voit des paysages magnifiques.

Françoise arrive au Ravito du Lioran après 52 km en 2 ième position, ça donne la  patate pour la suite, arrivée au Pas de Peyrol dans le bon timing. La montée au Puy Chavaroche commence à faire tirer les cuissots mais deux gamelles dans la descente sur Mandailles et la température très estivale commencent à faire clignoter les voyants. Une pause au ravito d'une dizaine de minutes est la bienvenue pour repartir avec les batteries a plein pour le dré dans la pentu.

Ravito de Mandailles, il me reste 35km, bon je vais allez au bout, mon supporter est toujours là et m'encourage comme jamais " cho cho chocolat chocolat!".

Quelques petites minutes plus tard, une nouvelle grosse montée plein soleil jusqu'au Puy de Cabrespine, au milieu je dors debout je monte plus, je recul, poufff j'en peu plus, assis sur une pierre telle une loque j'attends Françoise. Peut-être saura t' elle me rebouster ! Et ce fut le cas,  olivier tu te sors les doigts du c.... et tu t'accroches, on finira la course à deux.

UTPMA_3Les premiers km sont une torture, jamais je vais pouvoir la suivre et puis je vais te ralentir lui dis-je. Oliv' tu suis! bon je vais jusqu'au prochain ravito et la STOP, faut pas déconner. On papote de tout de rien, on mange, on pète, on se trompe, on marche, on court, ça recommence à être cool le trail.

Avant dernier ravito, il reste 16km environ, assis sur une chaise je dis à Cyril je reste la, pas trop fort car je voulais pas que Françoise entende. Maman prend pitié de moi et me dis que c'est quand même beau et si tu veux : arrête mon p'tit. "Oliv' on finit ensemble!" "euh t'es sur Françoise?"  allez let's go, bon allez c'est bien parce que c'est toi...

La marche se fait active, on court sur le plat et en descente, les parties ombragées sont appréciées mais ça chauffe dure sur la route et les traversées de champs. Bon an mal an on arrive à SAINT SIMON ultime ravito où nous attendent Cyril, Olivier et Romane, un dernier sandwich au cantal et jambon sec et c'est reparti, c'est super le trail quand même !

18h43 min c'est le temps qu'il aura fallu pour boucler cet ultra mais également le temps pour avoir vécu tous ces moments forts... Merci les amis : Francoise, Cyril, Olivier et Romane.

UTPMA

Résultats marathon:

Magali S 5h08, une belle 4e place en fille juste 3" derrière la 3e

Boris TRIN 6h 162ème

Etienne Geoffroy 6h37 243ème qui a un peu souffert de la chaleur


Résultat Ultra : Françoise 2ème avec olivier en 18h43'