Un dicton Jurassien dit la chose suivante : '' Quand les vaches sont couchées toutes du même côté, il fera mauvais''. On confirme .. récit

 Fabrice T sur le 72 km

fabrice_TVendredi 02 juin, départ de Clermont sous le soleil, tout va bien. Certes la météo annonce bien quelques pluies orageuses sur le haut Jura, mais étant de nature optimiste je me dis qu'à météo France ne sachant pas quoi mettre sur ce coin de carte, ils ont mis un coup pluie, un coup pas pluie et puis peut être aussi des orages. Bref sans vraiment savoir en fait !

Arrivés en famille en fin d'après midi et prise en compte de l'hébergement à Prémanon à quelques kilomètres des Rousses où se trouvera l'arrivée de la plupart des courses du week-end, au moins celle pour laquelle je suis là, le 72 kilomètres et ses 3200+. Tiens...y'a déjà plus de soleil.

Samedi. Petite balade en famille dans la station des Rousses et sur le site d'arrivée qui se monte gentiment. Repérage des points de corde et recherche des meilleurs trajectoires pour les dernières accélérations de demain et...(non je déconne)… Tiens...il repleut...on va accélérer pour aller se mettre à l'abri dans la voiture çà sera déjà pas mal !

On pousse la balade jusque Morez pour récupérer le dossard. Par la même occasion nous assistons à l'arrivée des premiers de la course mystère. Pour une fois que sur une course je vois les premiers, moi je dis çà part plutôt bien, çà va la faire ! Ah ben non… il pleut à nouveau !

On quitte Morez, on y repassera demain, çà sera mi-course, et...il fera beau. Ou pas…

Retour à Prémanon sous l'orage, le déluge, bref tout ce qu'on veut, mais là je commence à me dire que les mecs qui bossent à Météo France, ben finalement il avaient peut être raison avec leurs prévisions.

Alors concernant la soirée et la nuit à entendre la pluie tomber, je passe. Demain çà va être mignon !!!

Dimanche. Levé à 02 heures. Je termine de me préparer et ma chérie m'amène au point de rendez vous pour prendre le car qui nous conduira au point de départ, Mouthe. Il est 03h15 quand le car se met en route et après une bonne heure de route nous voilà enfin sur la ligne de départ. On va quand même attendre encore un peu car ce n'est qu'à 05h30 que le coup de pistolet sera donné lorsque les premiers rayons du soleil apparaîtront. Sauf que, si on avait réellement attendu ses rayons, on y serait encore ! Alors le jour à peine levé et sans frontale, nous voilà parti pour ce long périple. Ah oui j'oubliais...sous la pluie, çà va sans dire.

Alors après y'a plein de chemins, on passe dans des bois, des près, y'a des gens aussi qui applaudissent sous leur poncho. Un moment on remonte même le long d'un tremplin à ski, à Chaux Neuve, ben je peux dire qu'y a de la pente ! A bien y réfléchir les plus fous je ne sais pas si c'est nous sur ce trail ou ceux qui s'élancent depuis là haut. Bon, je continue. J'avais vu que la première partie du parcours jusque Morez annonçait 36 kilomètres pour environ 1200+ donc je vais y aller doucement (j'suis déjà à fond) car de Morez à l'arrivée aux Rousses, c'est encore 36 kil mais avec 2000+. Je la joue tactique parce qu'il faudrait pas que j'arrive aux ravitos et qu'ils n'aient pas refait le plein de Comté !

Morez. Arrêt au stand. Changement de chaussettes (trempées bien évidemment). Quelques minutes avec la famille avant de repartir, pour le coup çà fait du bien d'autant que pour une raison que j'ignore quelques crampes commençaient à apparaître et le moral en avait pris un petit coup. Mais comme on dit quand çà va pas, çà va passer. La pluie par contre çà passe pas.

Les crampes ont disparu et je suis reparti en direction de Prémanon et la Dole point culminant du parcours. Passage vanté (venté) par l'organisation pour son panorama sur la Suisse, le Lac Léman , le Mont Blanc, etc....etc…. Je passe, vous avez compris, j'ai rien vu de tout çà !!!!

Chemin faisant la pluie s'arrête et le soleil se décide à nous accompagner pour la fin de la course (enfin presque, y' a quand même eu quelques nuages, du brouillard, etc.) mais il ne pleut plus.On retrouve la famille au fil du parcours et çà vraiment çà m'a fait du bien, çà remet un coup de booster (au moins quelques mètres tant qu'ils me voient).

Allez encore un petit effort, le fort des Rousses est en vue, on commence à entendre la sono sur la ligne d'arrivée, çà sent bon. Et enfin au bout de la ligne droite l'arrivée ! C'est fait. Je ne parlerai pas du classement, mais juste des 12h qu'il m'a fallu pour boucler ce trail. Au regard de mon entraînement en ce moment, et peut être un peu des conditions météos, je suis satisfait.

Bilan. Très beau trail, ni trop roulant, ni trop technique, y' en a pour tous les goûts tout au long du parcours. Très bien balisé, bénévoles sympas, ravitos assez complets, météorologue local extrêmement compétent !Pour finir et revenir sur ce fameux dicton. Elles sont pas folles les vaches, j'en ai pas vu une dehors par ce temps. Alors couchée...

Caro C sur le 36 km

Ça tombe bien ce week-end de 3j , ma sœur habite tout près de la frontière Franco-suisse et qui plus est il y a un trail aux Rousses, Caro_Cla Transju'Trail sur les traces de la célèbre Trans'Jurassienne !!  Bref le programme semblait parfait , je me suis inscrite sur le format Marathon un p'tit 36 km avec 2000D+

Effectivement quand on quitte l'Auvergne en débardeur, on arrive dans le jura et on met la polaire .... ça promet pour dimanche ! Après une bonne raclette samedi soir, dimanche le réveil est un peu lourd! Direction Morez pour récupérer le dossard et prendre le départ !

Je ne quitterai pas la Gore-Tex pendant les 13 prochains kms, la route est longue jusqu'à Prémanon , tantôt en montée, en dévers dans la forêt et dans les près. Arrivée à Prémanon ( il m'aura fallu du temps) , un bout de Comté, un Coca et ça repart ...direction les pistes de ski puis c'est la looooongue  montée de piste de ski  jusqu'à la Dôle !!!

Sur ce point là, j'excelle la montée passe sans soucis, je double les 3/4 nanas qui m'avaient déjà doublée en descente ! Au sommet, j'ai de la chance le vent a chassé les nuages et j'ai la vue sur le lac Léman  ! Génial

On lève un peu les yeux, on profite du plat puis rebelotte on descend côté Suisse pour ensuite remonter le même D+  côté français !  Ensuite ça déroule jusqu'au dernier ravito, on traverse le stade de ski nordique et  je rentre aux Rousses à toute vitesse accompagné de mes minis-moi !

Au final , 5h15 , une 17e place chez les filles (sur 100 nanas), un peu déçue, il reste encore un peu de travail à faire surtout en descente, mais on se contentera de cela ......