Au programme de ce samedi 20 mai dans le Cantal: le trail du grand cirque 53 km et 2670mD + pour Magalie et Christophe, un 32 km pour Chystel, Etienne, Fabrice et un raid VTT de 60 km pour Alex ... attention ça rafraichit !!!

Magalie sur le 53 km

J'avais fait ce parcours l'an dernier sous un soleil radieux. Les conditions sont bien différentes : froid, neige sur les sommets, pluie sans discontinuer plus bas depuis 3 jours....Brrrrrr! 

pastou_28h :  ce sont 518 coureurs qui s'élancent. Je pars bien plus vite qu'en 2016 gagnant 12 minutes en 18 km, 6 eme fille. Les jambes sont un peu lourdes mais rien d'alarmant pour la montée du luchard que je fais à un bon rythme jusqu'à ma 1ere chute km 23 sur un single boueux: je ressent un adducteur, casse un baton et paume mes lunettes de soleil (pas vraiment utiles ce jour là...). Deux bornes plus loin, dans le brouillard, je suis un groupe de gars sur un chemin de traverse...10 minutes de perdues et le moral dans les chaussettes. Les jambes se font bien plus lourdes... Je perds 3 places chez les filles sur l'erreur de parcours.
Les sentiers sont très piégeux et il y a quand meme par endroit 10 bons cm de neige cachant les mottes d'herbes et les creux boueux.

J'arrive au Pas-de-Peyrol prête à rendre les armes psychologiquement mais François a l'habitude et sent que malgré mes multiples plaintes, ma fatigue est surtout dans la tête. Il m encourage à poursuivre en oubliant de me dire qu'on ne faisait pas le puy Mary. Je pars directement par la route vers le col de Redondet suivant les autres coureurs avec le doute de m'être à nouveau plantée de chemin sans oser en parler de peur de m'entendre confirmer ma nouvelle erreur. Je suis restée dans le doute les 12 km suivants. Le passage de la brêche d'Enfloquet fut épique, les randonneurs arrivant en sens inverse en descente , nous en montée sur un single plein de boue essayant de nous laisser passer en grimpant dans le talus , c'était limite niveau sécu ! Mais bon, çà passe. Le parcours continue dans les estives toujours dans un brouillard épais monotone ne me permettant pas de me libérer de ma déception...surtout que je me fais doubler par 2 filles à nouveau.
Enfin j'atteins le PUY violent, déjà une victoire!
J'entame la descente bien glissante et je chute à nouveau (douleur épaule gauche). Néanmoins, la perte d'altitude s'accompagne d'une météo plus favorable, on retrouve du monde le long du chemin vers la croix des vachers et je rejoins françois au parking du puy violent qui m'annonce que je ne m'étais pas trompée au puy mary...Pas de sommet pour des raisons de sécurité!
pastou_FabÇa me rebooste et bizarrement la descente se passe plutôt bien. Musculairement, je ressens moins de douleur. Comme quoi le pouvoir de la tête sur les jambes...

J'arrive à saint Paul-de-Salers pour une dernière montée toujours casse patte d'1.5 km où je retrouve une "super" forme...Je redouble les 2 filles qui m'avaient doublées 1 10aine de km avant et qui étaient dans le dur pour finir en trottinant dans la montée de la rue emmenant à l'arrivée en 6h47, 9eme fille,138eme au scratch loin de mon objectif fixé au départ mais heureuse d'avoir simplement fini. J'ai beaucoup appris sur cette Pastou 2017.

On reviendra certainement en 2018 pour les 20 ans de cette superbe épreuve sans oublier la soirée mémorable.

Fab T sur le trail 32 km

C'est donc en compagnie de ma chère et tendre, Déborah, et de Florent que nous nous sommes alignés sur le Trail de 32km. Ambiance festive dès le départ et c'était pas plus mal au moins cela nous a permis de nous réchauffer. Décidément je crois que je n'ai pas de chance dans ces contrées et j'ai vite l'impression que je vais revivre les conditions de l'UTPMA 2016 !!! Ça promet ! Heureusement qu'il y avait du fromage et du saucisson ! (Toujours çà que Chantal n'aura pas!)

Finalement la météo s'est voulue capricieuse du 12ème et 20 ème kilomètre, pluie, brouillard, neige ! …..et après retour du soleil. Un soleil à Led, certes, qui ne chauffe pas mais qui fait du bien !

Pour une première Pastourelle, bien contents de ce beau parcours, de l'animation, de l'accueil des bénévoles, c'était vraiment très bien.

Super point positif nous sommes partis à trois et avons fini à trois avec mention particulière pour ma femme qui termine en bonne forme (malgré des crampes sur la fin) son premier Trail de 32 km.A renouveler très vite, en attendant un peu de repos en vue de la Transju'Trail le 04 juin.

 

Alex sur le raid VTT 55 km

PASTOU_ALEXAu programme de ce samedi, 55 km d’un parcours ultra roulant mais rendu difficile quand même par les précipitations qui auront transformé quelques portions en véritable chantier.

Avec 150 km de vélo au compteur cette année, je ne m’attends pas à grand-chose. Le départ donné je pars plutôt vite, j’aperçois toujours la tête de la course dans le premier portage, qui sonne presque la fin de la longue première bosse. Je suis alors 8ème, ce qui est une bonne surprise. Je sais que dans les parties techniques je ne perdrais pas trop de temps. Le moral est bon et je suis à l’attaque dans des descentes rendues un peu techniques par la boue. Je frise la correctionnelle sur un pont de bois devenu patinoire (ça a fait ziiip, dans la rivière). La dernière bosse du parcours approche et je sais que c’est ici que je verrai si ça tient ou pas. Je sens dès l’entame que je ne tiendrai pas le rythme et je baisse progressivement de régime, mais sans jamais m’écrouler. Je garde le couteau entre les dents quand deux coureurs me passent mais impossible de tenir la cadence, je les garde quand même en visuel. On arrive en haut et c’est un long chemin de croix qui s’annonce jusqu’à l’arrivée. 10 kilomètres de piste où il faut sortir les cuisses (que je n’ai plus) et je vois mes 2 concurrents s’éloigner. A deux sur ces portions, je sais que je ne les reverrai pas. Finalement, l’arrivée pointe son nez, et je réussirai à conserver ma dixième place, qui est plutôt satisfaisante au vu de l’entraînement (bon l’entraînement croisé fait quand même effet !).