test


LA VIDEO DU TRAIL HIVERNAL 2018

L'ALPSMAN fait partie de ces Triathlons XXL avec des parties natation, vélo et/ou CAP un peu hors norme. Cette année, la 1ere édition se déroulait à JORIOZ non loin d'Annecy. Steph H et Erwan faisaient partie des quelques "fous" à prendre le départ.

6ALPS_1008Pour celui-ci la natation part à 6h, en pleine nuit après avoir sauté du "LIBELULE", un petit bateau de croisière. Le vélo long de 183km comporte 4300m de D+ avec 5 cols à franchir, quant à la CaP longue de 42.195, sa particularité réside dans l'existence d'un "cut" au 27ème km. Si il est passé avant 12h de course, l'arrivée se fait par les chemins jusqu'au sommet du Semnoz soit 15km avec 1300de D+, pour les autres le marathon se termine sur la boucle de 8km à St Jorioz, lieu de l'événement.

Pour ma part, la natation constituée de 3km de ligne droite, puis un virage à gauche en direction de la plage, après la 4ème bouée, va me coûter d'emblée 20min de pénalité. En effet, après avoir franchi la 3ème sans en être vraiment sûr, en vérifiant mon cap, je m'aperçois que je suis seul. Je ne vois rien devant, ni nageur , ni bouée et il fait encore bien noir.

6ALPS_2253Le doute s'installe alors jusqu'au moment où je finis par entrevoir derrière moi, des bras tournés en direction de la plage. Je me dis alors que je suis allé trop loin et je décide donc de prendre également la direction de la plage. Hélas c'était l'erreur...40 coureurs écoperont de cette pénalité pour avoir coupé malgré eux en raison du manque évidant de signaleur, surtout dans la nuit!!!!!

La partie vélo s'est plutôt bien déroulée jusqu'au 3ème col (km118), malgré des jambes un peu lourdes au départ en raison certainement du froid et de l'attaque du Semnoz sans échauffement. C'est ensuite que ça va se gâter !  La pluie va se mettre à tomber sérieusement alors que je commence la montée du col de Plainpalais et qu'il me reste le terrible Col des Prés. En une heure je me retrouve trempé jusqu'aux os, avec de grosses difficultés à freiner : onglet et patins inefficaces. La route est glissante et je suis congelé. Je sais alors que le cut est impossible pour moi et l'objectif devient alors de terminer la course.

Après 9h de vélo, je mets plus de 20' à me changer et pars donc pour 5 tours de course à pieds en mode "patience" à mon petit rythme tranquille.

C'est vers 23h que je franchis la Lake Finish Line de nouveau sous la pluie, à la 80ème place en un peu plus de 17h.

6ALPS_2815_commemoFélicitation à Stéphane qui passera le cut et finira donc au sommet du Semnoz à la 13ème place en 14h15.

 

Actu Erwan